Go to the page content

Juan vit au Mexique et est atteint d’hémophilie A

Qu’est-ce que la chirurgie orthopédique élective (COE) ?

Chez les personnes atteintes d’hémophilie, des saignements peuvent parfois survenir dans les  articulations, en particulier les articulations pivot, telles que les genoux, les coudes et les chevilles. Si  ces saignements se produisent à multiples reprises dans une articulation, l’articulation pourrait être  endommagée et dégradée, ce qui pourrait entraîner une arthropathie ou une «  lésion arthritique » qui pourrait bénéficier d’une intervention chirurgicale. 

La chirurgie orthopédique élective ou « COE » peut faire référence à un large éventail d’ interventions chirurgicales, de la chirurgie mineure moins invasive, telle que l’extraction de  liquide d’une articulation, à une éventuelle arthroplastie. Élective signifie que  ce type d’intervention chirurgicale est planifié, plutôt que nécessaire en urgence. La COE peut  avoir un certain nombre d’avantages, comme aider à mobiliser les articulations et à réduire  toute douleur associée à l’articulation, ce qui a pour conséquence d’améliorer la qualité de vie.

MOBILISER LES ARTICULATIONS

RÉDUIRE LES DOULEURS ARTICULAIRES

AMÉLIORER LA QUALITÉ DE VIE

Il est important de se rappeler que la COE est une décision prise entre la personne  vivant avec l’hémophilie et l’équipe soignante. Grâce aux nouvelles  options de traitement, nous pouvons espérer que la COE ne soit plus nécessaire ; cependant, si c’est le cas, nous espérons que  ces pages pourront vous fournir suffisamment d’informations et de soutien pour que  vous vous sentiez en mesure d’avoir une discussion ouverte avec votre équipe soignante au sujet de la COE.

Types de chirurgie orthopédique élective (COE)

Il existe différents types de COE, allant de l’extraction de l’excès de liquide  d’une articulation à la chirurgie de remplacement de l’articulation. Les informations suivantes sont fournies à titre d’ information uniquement et le type de procédure de COE sera décidé par  l’équipe pluridisciplinaire en fonction des besoins de la personne.

Ponction dans l’articulation (arthrocentèse)

Une « aspiration » articulaire, ou « extraction de liquide », peut parfois être réalisée pour soulager la douleur associée et réduire le volume de sang dans l’articulation au niveau des coudes, des genoux ou des chevilles à la suite de saignements récurrents. Cela implique de retirer le liquide directement des  articulations à l’aide d’une aiguille et de le prélever dans une seringue (aspiration). La procédure ne devrait prendre que 5 à 10 minutes environ. Cependant, l’aspiration de la hanche ou de l’épaule est considérée comme une procédure orthopédique et doit être réalisée sous anesthésie dans un bloc opératoire.

Synovectomie et synoviorthèse

L’espace à l’intérieur d’une articulation est entouré d’une membrane appelée la membrane synoviale et est rempli d’un lubrifiant appelé liquide synovial. Un saignement récurrent dans une articulation signifie que l’articulation peut atteindre un état d’inflammation chronique (synovite) qui augmente le risque de saignement. La membrane synoviale enflée peut être retirée pour diminuer la fréquence et l’intensité des saignements dans l’articulation. Cela peut être fait soit par synoviorthèse  ou synovectomie. La synoviorthèse est une ablation non chirurgicale de la  membrane synoviale gonflée par perfusions chimiques ou radiologiques. Le composé chimique ou radioactif sera injecté dans l’articulation. La synovectomie est une  ablation chirurgicale de la membrane synoviale enflée.

Remplacement total de l’articulation (arthroplastie)

L’arthroplastie totale implique l’ablation de l’os endommagé et du tissu articulaire et le remplacement par des prothèses en métal, en céramique ou en plastique ; cependant, elle n’est généralement nécessaire qu’en cas de douleur ou d’invalidité sévère. L’arthroplastie totale est une intervention chirurgicale qui nécessite un programme de rééducation et des mesures préventives pour éviter les infections. La procédure  nécessite environ 2 semaines d’hospitalisation et est réalisée sous  anesthésie générale. Pendant le séjour à l’hôpital, les taux de facteur sont surveillés pour contrôler les épisodes hémorragiques, et un programme de kinésithérapie est fourni.

Quels sont les bénéfices et les risques de la chirurgie orthopédique élective (COE) ?

De nombreuses personnes atteintes d’hémophilie s’inquiètent des risques de COE,  à tel point que cela peut même les empêcher d’envisager une intervention chirurgicale.

Seront-ils capables d’arrêter tout saignement pendant l’intervention chirurgicale ?

Cela en vaut-il la peine ? Y aura-t-il une amélioration concernant la mobilité ?

Qu’en est-il des complications potentielles de l’intervention chirurgicale, telles qu’un caillot sanguin grave ?

Qu’en est-il des absences à l’école ou au travail ?

La douleur post-opératoire en vaudra-t-elle la peine ?

Il est naturel de prendre en compte les risques de toute intervention chirurgicale ; cependant, la COE peut fournir un certain nombre de résultats et d’avantages positifs, et la sécurité de l’intervention chirurgicale a été largement étudiée.

Bénéfices éventuels

Réduction des douleurs articulaires

Mouvement amélioré

Meilleur alignement d’une articulation lésée

Moins d’épisodes de saignement

Amélioration de la qualité de vie

Risques potentiels

Les complications chirurgicales comprennent celles associées à l’anesthésique et celles liées à l’intervention chirurgicale. Ces risques/complications ne sont pas spécifiques aux personnes hémophiles, mais concernent toute personne subissant ce type d’opération.

Le risque le plus fréquemment associé à la chirurgie est l’infection

La complication postopératoire la plus observée est un hématome excessif de la plaie

Douleur postopératoire dans l’articulation

Votre équipe soignante discutera avec vous de tous les risques et bénéfices potentiels  pendant la consultation.

La chirurgie orthopédique élective (COE) pourrait-elle être indiquée pour moi ou mon proche ?

L’un des points ci-dessous vous semble-t-il familier avec ce que vous et vos proches pourriez ressentir ? Si c’est le cas, veuillez consulter votre équipe soignante à propos de la COE.

  • Le saignement articulaire est fréquent, bien que ce soit généralement ce qui motive principalement l’intervention chirurgicale.
  • Les autres options que vous avez essayées (par ex., repos, attelle, aides à la mobilité) ne réduisent pas votre douleur. 
  • La douleur rend votre sommeil difficile. 
  • Vous avez essayé différents médicaments antalgiques mais ils n’atténuent pas la douleur, ou un antalgique qui était efficace ne l’est plus.
  • La douleur et la perte de fonction réduisent votre capacité à prendre soin de vous-même au quotidien, par exemple, à vous laver ou vous habiller

Pages associées

<b>Foire aux questions</b>

Foire aux questions

Lisez les questions fréquentes concernant la chirurgie orthopédique élective (COE).

Références

Novo Nordisk, EOS in People with Haemophilia, 2013

Rodriguez-Merchán EC. EFORT Open Rev 2019;4:165-173

Rodriguez-Merchan EC. Semin Hematol. 2008;45:S58-63

Luck JV Jr et al. J Am Acad Orthop Surg. 2004;12:234-245

Dekoven M et al. J Med Econ. 2012;15:305-312

Escobar MA et al. Haemophilia. 2018;24:693-702